12 Alchimie mentale  

Alchimie mentale

par Ralph Maxwell Lewis

Extrait du chapitre «La conscience est-elle universelle ?»

«À quoi comparer exactement la conscience universelle ? Elle n’a pas de qualités déterminantes finies. Toutes les choses étant des manifestations de la Conscience Universelle, elle est donc, comme l’a dit le philosophe hollandais Spinoza au sujet de l’Absolu : «en toutes choses, tout en n’étant en aucune». De plus, toutes les choses ne sont pas la totalité de la Conscience Universelle, puisqu’elle possède en puissance d’autres manifestations infinies. Nous sommes très ignorants des autres mondes qui existent dans le nombre infini des galaxies ou des autres univers du cosmos et qui peuvent avoir des manifestations de la Conscience Universelle que nous ne pouvons même pas concevoir. Par conséquent, la Conscience Universelle est sans forme ou, comme le disait Héraclite, elle « est toujours en devenir ». La science peut rejeter l’hypothèse que toutes les choses ont une conscience ; autrement dit, que cette conscience est dans toute la réalité. Mais ceci dépend cependant des limitations que nous imposons aux caractéristiques de la conscience. »

Extrait du chapitre «Intuition, Idéalisme et Illumination »

« Il y a deux moyens de mesurer l’idéalisme : l’un est la raison et l’autre l’intuition. Un idéal peut être transcendant, ce peut être un objectif à atteindre. Mais il doit toucher au présent. Il doit exister un certain lien entre ce qui est et ce que l’on désire. Il doit y avoir un moyen, un enchaînement de causes, qui permette de réaliser l’effet ou l’idéal final. Pour éviter un simple vagabondage de l’imagination, tout idéal doit être analysé par la raison. Il faut déterminer quels sont les moyens permettant de l’approcher. Cette méthode dévoilera souvent qu’un idéal est faux ou qu’il n’est pas du domaine du probable. L’intuition est un guide infaillible pour déterminer la nature pratique d’un idéal. Si nous ne laissons pas libre cours aux émotions, à l’enthousiasme excessif, mais nous penchons plutôt sur un premier objectif, nous recevrons généralement une impression intuitive sur sa valeur. Le plus souvent, ce jugement supérieur de l’intuition a un lien de valeur avec l’idéalisme. »

Disponible à la Diffusion Rosicrucienne

drc

---